Lilian Thuram crie au racisme dans un restaurant bruxellois

sanstitre11.bmpL’ancien international français de football Lilian Thuram a affirmé à la presse belge avoir été victime de propos racistes de la part d’une employée d’un restaurant étoilé de Bruxelles où il a déjeuné mardi, un incident réfuté par la direction de l’établissement.

sanstitre11.bmp
L’ancien défenseur de l’équipe de France, champion du monde 1998, s’est dit “stupéfait de cette discrimination visiblement liée à la couleur de (sa) peau”, dans des déclarations au quotidien Le Soir.

Le patron du restaurant, La Paix, a parlé lui d’un “malentendu” après une réflexion d’une employée qui aurait vertement signifié à Thuram que l’usage des toilettes “est réservé aux clients”, invitant l’ancien joueur à quitter les lieux.

Thuram, qui souhaitait se laver les mains, a rejoint sa table avant de finalement quitter l’établissement, “choqué et éberlué” selon Le Soir.

“Nous ne savions pas que monsieur Thuram était client et j’avoue ne pas l’avoir reconnu. Il n’y a pas eu de volonté de discriminer”, s’est défendu le chef du restaurant, David Martin.

Le recordman de sélections en équipe de France (142) était justement à Bruxelles dans le cadre d’une campagne de lutte contre la racisme. Mardi matin, il s’était déplacé dans une école bruxelloise pour parler du “racisme, une réalité que l’on continue à occulter”.

Lilian Thuram, à la tête d’une Fondation active dans l’éducation contre le racisme, a récemment qualifié de “vrai scandale” l’affaire des quotas qui a secoué la Fédération française ces dernières semaines.

Il voit des racistes partout ?

http://fr.sports.yahoo.com/

_________________________________________________________________

Le racisme est-il un moyen de gagné sa vie ? Selon les dires de Zeller, on pourrait croire que oui.

Adrien Zeller (président du Conseil régional d’Alsace) avait invité l’ex-footballeur Lilian Thuram, 142 sélections en équipe de France, membre du Haut-Conseil à l’intégration, connu pour ses engagements contre le racisme, à venir témoigner face à des lycéens, pour la clôture du Mois de l’Autre. [sic]

Thuram a répondu avec un tarif : 20 000 € pour une intervention d’une heure et demie. La Région a fait une nouvelle tentative en expliquant le sens de la démarche qu’elle mène auprès des jeunes, avec le rectorat, en faveur de la tolérance (…)

“On ne vit pas dans le même monde” a soupiré Zeller.

Image de prévisualisation YouTube

 

Eléphantsia |
The raspoutine news |
Junior UN Intelligencia Team |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | linfoenplusur
| lucedutoit
| Algérie News ...